Parmi les membres du clergé qui ont contribué à anéantir la culture indigène en Amérique du Nord figuraient des missionnaires suisses, rappelait récemment l’historien lucernois Manuel Menrath dans nos colonnes. Ont-ils infligé de mauvais traitements à des enfants amérindiens, alors que le Canada découvre avec horreur des centaines de tombes anonymes à proximité de pensionnats? Rien ne permet de le confirmer ni de l’exclure. «Mais le simple fait que des Suisses aient travaillé dans ces écoles signifie qu’ils ont contribué à ce système génocidaire», estime le chercheur.