terrorisme

Massacre de Charlie Hebdo: des rassemblements partout

Des milliers de personnes se sont rassemblées pour rendre hommage aux victimes en France et à l’étranger.Suite à l’attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo. Les assaillants auraient pris la fuite par la Porte de Pantin au Nord de la ville. Notre suivi sur les réseaux sociaux et les sites d’actualité et la vidéo de l’attaque.

Des dizaines de rassemblements ont actuellement lieu dans toute la France. Celle de Paris rassemble des milliers de personnes. D’autres ont été organisées au Canada ou en Belgique.

A Paris, les nombreux manifestants scandent «Charlie, Charlie» en applaudissant à la Place de la République.

Des rassemblements ont aussi été organisés à Lyon. 10 000 personnes seraient présentes.

Le vieux port s’est aussi rempli à Marseille.

A Genève, l’hommage a lieu devant l’uni Mail à 18h00, pour rendre hommage aux victimes.

Un rassemblement est également organisé à la Place de la Riponne à Lausanne comme l’a annoncé une page Facebook.

Notre carte des manifestations

Sur un plan pratique, radio france, Le Monde et les chaînes de France télévisions se sont engagés à mettre à disposition de Charlie Hebdo les moyens techniques et humains nécessaires pour que le titre continue à sortir.

■ Le mouvement JeSuisCharlie

Les hommages se bousculent sur les réseaux sociaux, notamment à travers les hashtags #JeSuisCharlie et #Charlie Hebdo. #JeSuisCharlie était le hashtag le plus partagé dans le monde ce mercredi.

«Je suis Charlie» est devenu l’image de référence pour marquer sa sympathie que ce soit sur Twitter ou sur Facebook. Ici sur la page du Maire de Genève Sami Kannan.

L’image a été mise en circulation moins d’une heure après l’attentat sur Twitter par un journaliste et directeur artistique parisien. «J’ai fait cette image parceque j’ai pas de mots», précise-t-il sur son compte.

Le slogan a été repris sur la page de Charlie Hebdo avec sa déclinaison en différentes langues, notamment en arabe.

La newsroom de l’AFP à Paris a posé avec le slogan.

Quant à la page Google.fr, elle affiche un ruban noir.

■ Condamnations

D’autres messages, dont celui de l’actrice Michèle Laroque, appellent à ne pas faire d’amalgames avec les musulmans de France.

De très nombreus musulmans s’élèvent pour condamner l’attaque dont l’imam de Drancy qui a témoigné sur BFMTV: «Leur barbarie n’a rien à voir avec l’islam»

En Suisse, Tariq Ramadan a lui aussi condamné extrêmement fermement le massacre.

D’autres réactions sont plus mesurées, et sans doute mal traduites, comme celle de Doris Leuthard transmise par son département lui-même sur Twitter. Un début de polémique?

De nombreuses réactions ourtées ont suivi le message du DETEC.

D’autres tweets, difficile de dire combien, se félicitent du carnage.

Sans qu’on sache s’il y a un lien avec cette attaque, Charlie Hebdo a fait la une de son dernier numéro paru ce mercredi avec «les prédictions du mage Houellebecq: en 2015 je perds mes dents… En 2022 je fais Ramadan!». Le livre de l’écrivain controversé paru mercredi, «Soumission», prédit l’arrivée au pouvoir d’un parti musulman en 2022.

■ Le dernier Tweet de Charlie Hebdo

Dans le Charlie Hebdo de la semaine, Charb avait dessiné ce dessin tristement prémonitoire.

La fille de Wolinski a rendu hommage à son père.

Le premier ministre français Manuel Valls a décidé de relever le plan Vigipirate au niveau «alerte attentats», le niveau le plus élevé, sur «l’ensemble de la région Ile-de-France», à la suite de la fusillade contre Charlie Hebdo, a indiqué Matignon à l’AFP. L’attaque visait clairement l’hebdomadaire satirique.

L’attaque filmée par un journaliste de «Premières Lignes»

■ La rédaction de Charlie Hebdo était clairment visée

Un homme témoigne de la fusillade sur BFMTV. «Je me suis barricadé chez moi.»

La femme qui a laissé entrer les hommes cagoulés dans l’immeuble a témoigné.

Une autre vidéo dans laquelle on voit deux hommes cagoulés blesser puis achever un policier en lui tirant dans la tête circule sur Internet. Nous ne la mettons pas en ligne ici à cause de l’extrême dureté des images. C’est sans doute Ahmed, 42 ans, évoqué sur Twitter.

Alors que les assaillants courent toujours, la nervosité gagne la ville de Paris. On apprend ainsi que les célèbres Galeries Lafayette ferment leurs portes dans la capitale. Et que des policiers armés sont postés devant les immeubles de France Télévisions.

Selon certains messages, des tirs auraient été entendus à Pantin et la ville serait sous étroite surveillance.

Publicité