Du pain bénit pour le patron de l’extrême droite italienne. Matteo Salvini s’apprête à
conclure sa tournée électorale en Calabre jeudi lorsque Mimmo Lucano, l’ancien maire du petit village de Riace reconnu à travers le monde pour son modèle d’intégration des étrangers, candidat lors de ces élections locales, est condamné à 13 ans et 2 mois de réclusion pour aide à l’immigration clandestine. La région «ne mérite pas d’escrocs et d’amis de clandestins, s’empresse de lancer le secrétaire fédéral de la Ligue. Je suis fier de revenir sur cette splendide terre pour conclure la campagne.»