Italie

Matteo Salvini, leader des souverainistes européens

L’homme fort du gouvernement italien a lancé lundi sa campagne électorale pour les élections européennes. Il vise à réunir les principales forces nationalistes et eurosceptiques au sein d’un même groupe politique

Matteo Salvini «serait parfait dans le rôle de président de la Commission européenne». Le chef de la Ligue, la formation italienne d’extrême droite au pouvoir, esquisse un léger sourire, semble un peu gêné, mais ne bronche pas. Il écoute attentivement Jörg Meuthen, le porte-parole fédéral de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD). L’homme fort du gouvernement transalpin a réussi à se poser en leader des forces souverainistes européennes.

Il a lancé lundi à Milan sa campagne électorale «internationale» en vue des élections européennes du 26 mai prochain. Pour soustraire le continent aux «bureaucrates et aux banquiers», le vice-premier ministre ambitionne de créer une nouvelle formation européenne réunissant des forces jusqu’ici dispersées. Il a ainsi appelé à ses côtés, dans un luxueux hôtel près de la gare centrale de la capitale lombarde, son confrère allemand, mais aussi les représentants du Parti populaire danois et des Vrais Finlandais. Ils appartiennent tous à différents groupes politiques au sein du Parlement de Strasbourg.