Selon Maxim Soutchkov, directeur du Centre des études américaines à l’Institut d’Etat des relations internationales de Moscou, la rencontre de mercredi entre Vladimir Poutine et Joe Biden, qui advient alors que la relation entre les deux pays est au plus bas, peut permettre d’aborder fructueusement des sujets d’ordre stratégique et sécuritaire, mais sans pour autant bouger les lignes sur les dossiers qui fâchent.

Qu’attend le Kremlin de cette première réunion au sommet depuis l’arrivée de Biden, vu l’état des relations entre la Russie et les Etats-Unis?