Sur qui peut encore compter Mohammed ben Salmane? Un an après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, démembré dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, le prince héritier saoudien (communément appelé MBS) a perdu son assurance. Considéré à l’origine comme le champion de la modernisation annoncée du royaume saoudien, il fait désormais office de pestiféré dans les rangs de ses alliés occidentaux.

Lire l'article lié: «Suis-je le prochain Jamal Khashoggi?» Un journaliste yéménite témoigne