Puissant dirigeant de facto d’une Arabie saoudite qui s’enrichit davantage tous les jours avec la flambée des prix du pétrole, Mohammed ben Salmane (MBS) est un visiteur providentiel pour trois pays aux économies au bord de la faillite. Après l’Egypte où il a entamé lundi sa tournée dans la région, puis la Jordanie, il arrive ce mercredi en Turquie, scellant un réchauffement des relations après des années de tension. «Avec l’aide de Dieu, nous aurons l’occasion de porter à un niveau bien supérieur les relations turco-saoudiennes», a déclaré Recep Tayyip Erdogan en annonçant la semaine dernière la venue du prince héritier saoudien.