Le 17 janvier 2022, cela fera 1539 jours qu’Osman Kavala est privé de liberté. Emprisonné alors qu’il n’a reçu aucune condamnation, qu’il a même été acquitté il y a bientôt deux ans, et que la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), en décembre 2019, a exigé de la Turquie sa libération «immédiate».