«24 personnes sont mortes et 17 blessées dans l’explosion de la station Loubianka. Dans la station Park Koultoury, 12 personnes sont mortes et 15 ont été blessées», a indiqué le porte-parole du comité d’enquête du Parquet russe, Vladimir Markine.

«A Park Koultoury, selon les données préliminaires, il s’agissait d’une femme kamikaze. Selon les fragments du corps en train d’être examinés, l’explosif était placé au niveau de la ceinture. La situation est la même à Loubianka», a-t-il déclaré. «Pour l’instant, nous n’avons reçu aucun appel de revendication», a-t-il par ailleurs affirmé, ajoutant que la police de Moscou avait été «placée en régime renforcé».

Selon une source au sein des services de sécurité, citée par l’agence Interfax, un avis de recherche a été lancé contre deux femmes qui auraient accompagné les kamikazes jusqu’au métro. «Après avoir regardé les vidéos des caméras, des indices ont été recueillis sur deux femmes qui ont accompagné les kamikazes jusqu’à l’entrée du métro. Elles sont recherchées», a déclaré cette source.