C'est avec «une grande tristesse» que le prince Harry a pris la décision de se mettre en retrait de la monarchie britannique, a-t-il finalement confié dimanche dans un discours aux accents intimes. «La décision que j'ai prise pour ma femme et moi n'a pas été prise à la légère» mais après «des mois de pourparlers, suivant des années de défis», s'est justifié dimanche le duc de Sussex auprès des invités d'un dîner de charité à Londres. Dans cette première prise de parole publique sur le sujet depuis l'annonce de sa mise en retrait, il s'est excusé de ne «pas avoir toujours bien fait les choses», sans préciser lesquelles. «Nous espérions continuer à servir la reine, le Commonwealth et mes associations militaires, mais sans financement public. Malheureusement, cela n'a pas été possible.»

Le «Megxit dur» annoncé par la reine Elizabeth II, salué dimanche par les tabloïds britanniques, impose au prince Harry et à son épouse Meghan de renoncer au titre d'altesse royale comme à certains de leurs revenus et conduit la famille royale à resserrer ses liens.

Dans un communiqué inhabituel qui a mis fin à dix jours de crise, la reine a déclaré que «le duc et la duchesse de Sussex n'utiliseront plus leur titre d'altesse royale étant donné qu'ils ne sont plus des membres actifs de la famille royale».