Désormais, 26 personnes seraient impliquées dans cette affaire. Parmi les nouveaux suspects, cinq sont des femmes. Les suspects sont arrivés à Dubaï en provenance de six villes européennes et de Hong-Kong, selon la même source.

Dans un premier temps, la police de Dubaï avait indiqué que onze personnes, dont six portaient des passeports britanniques, trois des passeports irlandais, l’un avait un passeport français et un autre un passeport allemand, étaient impliquées dans le meurtre de Mahmoud al-Mabhouh, retrouvé mort le 20 janvier dans sa chambre d’hôtel à Dubaï.

La police a pointé du doigt le Mossad, le service de renseignement israélien dans ce meurtre, mais des responsables israéliens ont assuré que rien ne prouvait que ce service était impliqué. Dans son communiqué, la police de Dubaï a laissé entendre que le nombre des suspects pourrait encore augmenter.

Vrais passeports

Elle a ajouté que quatorze des suspects avaient utilisé, pendant leur séjour dans la ville-Emirat, des cartes de crédit délivrées par une seule banque. La police de Dubaï a aussi assuré avoir reçu des informations en provenance de pays européens indiquant que les passeports utilisés étaient de vrais documents de voyage.

Les pays de l’Union européenne ont désapprouvé lundi l’assassinat du responsable du Hamas à Dubaï, mais sans mettre en cause directement Israël, et en concentrant leurs critiques sur l’utilisation de passeports européens dans cette opération.