Il était censé occuper le poste trois mois. Il aura finalement passé six ans à la tête de l’Office des Nations unies à Genève. Michael Møller achève son mandat de directeur général ce vendredi. Adulé par certains, critiqué parfois par les journalistes du Palais des Nations, ce Danois de 66 ans a marqué son passage à Genève, une ville qu’il connaît bien pour y avoir séjourné à quatre reprises. Proche de Kofi Annan, il estime que son expérience de quarante ans dans le monde onusien l’a aidé à savoir «appuyer sur le bon bouton au bon moment et dans la bonne séquence». Le Conseil d’Etat genevois va proposer au Grand Conseil de lui décerner la bourgeoisie d’honneur.