La haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a présenté lundi lors de la 47e session du Conseil des droits de l’homme (CDH) un rapport très attendu intitulé «Promotion et protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales des Africains et des personnes d’ascendance africaine face au recours excessif à la force et aux autres violations des droits de l’homme dont se rendent coupables des membres des forces de l’ordre.» Michelle Bachelet a rappelé le contexte du rapport: «Le meurtre de George Floyd le 25 mai 2020 et les manifestations de masse qui ont suivi dans le monde entier constituent un tournant dans la lutte contre le racisme.»