Elles se surnomment elles-mêmes «les grand-mères du Michigan». Déléguées de leur Etat à la convention de Saint Paul, Phylli Haggard, 67 ans, et Judi Schwalbach, 53 ans, 15 petits-enfants en tout, sont emballées. «Elle va nettoyer la maison. Elle va déverrouiller le Congrès. Elle va redonner une vraie direction au pays. L'Amérique va aimer Sarah.»

Au fond d'elles-mêmes, sans réellement la connaître, les deux femmes savaient qu'elles allaient tomber sous le charme de Sarah Palin. Toutes deux s'avouent «nettement plus conservatrices que John McCain». Phylli et Judi sont chacune à la tête de leur business, une entreprise d'appareils d'air conditionné, une petite boutique de cadeaux. Elles défendent le droit sacré à la vie et l'honneur des soldats, partis améliorer le sort de la population irakienne et des femmes afghanes. «La guerre n'est pas un lit de roses, concèdent-elles, John McCain le sait mieux que personne. Mais il sait aussi que la liberté a toujours un prix.»