Un ex-président, Donald Trump, qui conteste toujours sa défaite et dont la résidence de Mar-a-Lago a été perquisitionnée le 8 août par le FBI, parce qu’il a emporté avec lui des dizaines de cartons de documents confidentiels censés être stockés aux Archives nationales. Des groupes complotistes capables du pire, alors que l’attaque du Capitole du 6 janvier 2021 fait l’objet d’une vaste enquête d’une commission parlementaire. Et Joe Biden qui accuse les «forces MAGA» (pour Make America Great Again) d’être contaminées par une idéologie de «semi-fascisme». Dire que la cuvée 2022 des «midterms» se déroule dans un climat atypique relève de l’euphémisme. Voici ce qu’il faut en retenir.