La Manche est en train de devenir ce que la Méditerranée est depuis des années: un tombeau à ciel ouvert pour les migrants. Le décès d’au moins 27 d’entre eux – 17 hommes, 7 femmes et 3 enfants – au large des côtes françaises mercredi n’est que le pire bilan d’un problème qui augmente depuis trois ans. Selon le Guardian, qui cite des sources gouvernementales britanniques, au moins 14 personnes sont mortes noyées depuis 2018, avant cette récente tragédie.