«Et si on faisait sauter une ville?» Avec son titre provocateur, cette vidéo d’animation voulait mettre en garde sur les ravages d’une possible explosion nucléaire. Elle avait déjà servi de premier indicateur: vue près de 9 millions de fois depuis sa mise en ligne, en octobre dernier, elle semble prouver à quel point la question des armes nucléaires est (re)devenue aujourd’hui une préoccupation mondiale. Le CICR, qui était déjà à l’origine de cette vidéo, va plus loin.

Il a mené une enquête mondiale auprès de la génération des millennials, dont les résultats sont frappants: plus de la moitié des jeunes interrogés, âgés entre 20 et 35 ans, estiment qu’une attaque nucléaire a toutes les chances de se produire d’ici à dix ans. Ils sont presque autant à penser qu’une troisième guerre mondiale aura probablement lieu de leur vivant.