Hawaï

Des milliers d'Hawaïens sont évacués face à la menace d'un volcan

Près de 10 000 habitants d'Hawaï ont été contraints de partir après l'éruption du volcan Kilauea. Des vapeurs et de la lave se sont échappées par une fissure, avec une ampleur inédite

Environ 10 000 habitants d'Hawaï ont dû fuir des coulées de lave et des vapeurs de soufre jeudi en raison de l'éruption du volcan Kilauea, intervenue après un tremblement de terre suivi de nombreuses répliques.

Des «vapeurs et de la lave se sont échappées par une fissure dans la zone de Mohala Street», a écrit la Défense civile locale sur son compte Facebook, un responsable local précisant qu'environ 10 000 personnes habitent la zone concernée.

Prédiction difficile

L'institut américain de géologie (USGS) avertissait sur un site dédié aux volcans que «de nouvelles coulées de lave pourraient survenir sans qu'il soit possible de prédire» où elles se produiraient.

Le gouverneur David Ige a appelé l'armée de réserve (National Guard) pour aider les opérations de secours. Des responsables de l'institut américain de géologie chargés de l'observatoire volcanologique d'Hawaï surveillaient et évaluaient avec des moyens terrestres et aériens l'importance de l'éruption.

Dans la matinée, heure locale, un tremblement de terre d'une magnitude 5 au sud de la bouche éruptive de Puu Oo a déclenché des chutes de pierres et pourrait causer une rupture dans le cratère du volcan, selon le USGS.

C'est le plus important parmi une centaine de séismes parfois mineurs – autour d'une magnitude de 2 – ayant eu lieu depuis lundi, usant les nerfs des résidents.

«Ça met à bout»

«Ça met à bout», «c'est comme si toute la maison tremblait. Comme si quelqu'un qui fait 160 kilos venait dans mon salon et n'arrêtait pas de sauter», a décrit à la chaîne locale KHON Carol Shepard, une résidente.

Les autorités d'Hawaï ont diffusé une photo montrant un immense jet de cendres rosâtres jaillir du volcan et se dissiper en se déplaçant vers le sud-ouest du Puu Oo.

Pollution possible

Elles ont prévenu que l'éruption pouvait contenir des «concentrations potentiellement létales de dioxyde de soufre». De nouvelles fissures dans le sol ont été signalées tard dans l'après-midi. «Les zones en bas de la pente du [volcan] en éruption risquent d'être couvertes de lave», particulièrement la zone générale de la sous-division du domaine de Leilani.

Les médias locaux montraient des rues bloquées par la police et une coulée de lave rougeoyante en train de progresser. Des centres d'urgence ont été ouverts pour accueillir les évacués.

Le volcan Kilauea, sur l'île d'Hawaï, la plus grande de l'archipel du Pacifique, est l'un des plus actifs du monde.

Publicité