«Il n’y a plus aucun bateau bloqué dans les glaces», a expliqué, soulagé, ce vendredi matin Ann Ericsson de l’unité des brise-glaces de l’Administration maritime suédoise.

En début de matinée, un ferry ayant à son bord quelque 1.000 passagers a été libéré des glaces après de longues heures d’angoisse, ont précisé les autorités maritimes suédoises.

Une cinquantaine de navires, dont plusieurs ferries avec des milliers de passagers, étaient bloqués depuis jeudi dans les glaces de la mer Baltique.

La plupart des navires ont été pris dans les glaces par fort vent à l’entrée de l’archipel de Stockholm où les températures sont négatives depuis la mi-décembre dans un hiver inhabituellement très rigoureux.

«L’Amorella a été libéré (des glaces) tôt ce matin» (vendredi), a déclaré à l’AFP Tommy Gardebring, un porte-parole de l’Administration maritime suédoise.

Le ferry, dont le propriétaire est la Viking Line, peut transporter au total jusqu’à 1.313 passagers et hommes d’équipage entre la Finlande et la Suède. Il a été bloqué jeudi dans les glaces juste à l’extérieur de l’archipel de Stockholm qui compte plus de 20.000 îles.

En tentant de s’extraire lui-même des glaces, l’Amorella était entré en collision avec un autre navire bloqué, mais la compagnie Viking Line insiste sur le fait qu’il n’y a eu aucun dommage et que les passagers n’ont été mis en danger à aucun moment.