Depuis des semaines, les autorités biélorusses poussent des milliers de réfugiés syriens, irakiens, afghans et yéménites à franchir la frontière polonaise. Ce week-end et lundi, elles ont tout fait pour inciter des centaines de migrants à franchir la frontière orientale de l’Union européenne. Ces scènes dramatiques révèlent une nouvelle fois la dureté du régime du président biélorusse Alexandre Loukachenko. Un régime autoritaire qui bénéficie toujours du soutien indéfectible du voisin russe. Jeudi dernier, le président Vladimir Poutine a signé 28 accords avec son homologue biélorusse pour renforcer l’intégration économique des deux pays.