Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

France

Mobilisation moins forte des opposants à la loi sur le travail

Plus de 200 manifestations et rassemblements étaient prévues dans l'hexagone. La fréquentation a été moins importante en raison des vacances scolaires

Salariés, étudiants et lycéens français ont de nouveau battu le pavé samedi contre une réforme du droit du travail jugée trop libérale, mais leur mobilisation a marqué des signes d'essoufflement. A Rennes et Nantes, deux des principaux foyers de la contestation, les manifestations ont été entachées par des heurts entre des jeunes, certains cagoulés et armés de projectiles, et les forces de l'ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymogène pour les empêcher d'accéder au centre-ville. A Rennes, au moins quatre personnes, dont trois policiers, ont dû être conduites à l'hôpital, après avoir été blessées dans ces affrontements. A Nantes, des centaines de jeunes ont érigé des barricades, et au moins deux vitrines de commerces ont été détruites.

A Paris, plusieurs milliers de personnes ont défilé en début d'après-midi de la place de la République à celle de la Nation en scandant «On ne lâche rien». Leurs banderoles assuraient: «Game-over, le peuple se réveille», ou tout simplement «non». Seuls quelques incidents isolés –un policier blessé et une personne interpellée – ont émaillé le cortège.

Vacances scolaires en cause

Malgré la détermination affichée, les cortèges semblaient moins fournis que le 31 mars, quand 390 000 personnes ont battu le pavé, selon la police, 1,2 million selon les organisateurs. Selon la police, ils étaient 8000 manifestants à Toulouse, 2 600 à Nantes, 1 700 à Rennes, 1 350 à Strasbourg, des chiffres inférieurs à ceux des précédentes journées d'action. La faute aux vacances scolaires qui concernent deux tiers du territoire, selon les organisateurs.

Il s'agit de la sixième journée de mobilisation depuis le 9 mars contre le projet porté par Myriam El Khomri


L'éditorial de notre correspondant Richard Werly: Ces Français qui n’ont pas peur des réformes
Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a