Barack Obama a défendu jeudi dans une lettre de 1800 mots aux Américains le travail réalisé lors de ses mandats, en particulier la réforme d’assurance-santé Obamacare, que Donald Trump a promis d’abroger et qu’il a encore vivement critiquée jeudi.

La Maison-Blanche a publié cette lettre du président sortant accompagnée de rapports de chaque ministère sur les progrès réalisés depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama il y a huit ans, quand la principale économie mondiale était au bord de la dépression.

«Alors que je me prépare à passer le relais et à faire mon devoir en tant que citoyen, je suis fier de dire que nous avons construit de nouvelles fondations pour l’Amérique», écrit le 44e président américain.

Parmi ses principales réalisations, il cite le redressement de l’économie, la réduction des opérations militaires en Afghanistan et en Irak, une moindre dépendance au pétrole étranger et l’accord de Paris sur le climat.

Mais en tête de ce bilan, il met surtout la réforme de l’assurance santé, l'«Affordable Care Act» (2010), connue sous le nom d’Obamacare, que son successeur républicain veut abroger dès son entrée en fonction.

L’Obamacare au cœur de la transition

Pour tenter de sauver cette réforme, Obama s’est rendu mercredi au Congrès pour battre le rappel des démocrates.

Cette visite a coïncidé avec celle du vice-président élu, Mike Pence, venu rencontrer les parlementaires républicains qui contrôlent les deux chambres. «L’abrogation d’Obamacare est la première chose à l’ordre du jour», a déclaré Mike Pence à la sortie.

Lire aussi: La révocation de l’Obamacare sera «la priorité», selon Mike Pence

Donald Trump avait mis en garde contre toute précipitation, conseillant aux républicains de laisser l’Obamacare «s’effondrer tout seul sous son propre poids».

Mais jeudi, dans une série de tweets matinaux dont il est devenu coutumier, le président élu s’en est vivement pris aux élus démocrates et les a exhortés à coopérer avec leurs pairs républicains pour élaborer une autre réforme. «Les démocrates, menés par leur clown en chef Chuck Schumer, savent combien Obamacare est mauvais et dans quel bazar ils se trouvent», a tweeté Donald Trump.

«Au lieu d’essayer d’y remédier, ils font de la politique classique et ACCUSENT. Le fait est que Obamacare est un mensonge depuis le début. «Gardez votre médecin, gardez votre couverture santé!» Il est temps pour les républicains et les démocrates de travailler ensemble et de trouver une assurance-maladie qui fonctionne vraiment – moins chère et BIEN MEILLEURE!», a ajouté le futur président des Etats-Unis.

Barack Obama se rendra à Chicago mardi prochain, 10 janvier, pour prononcer son discours d’au revoir dans la soirée.