Entre 50 et 100 oiseaux ont été retrouvés mystérieusement morts dans la nuit de mardi à mercredi sur une route à l’entrée de Falköping, une petite ville du sud-ouest de la Suède.

Les Etats-Unis ont connu de pareilles hécatombes cette dernière semaine. 5000 oiseaux se sont écrasés dans la ville de Beebe (Arkansas) lors de la nuit du réveillon, tandis qu’une seconde pluie d’oiseaux morts s’est produite mardi en Louisiane, près de la ville de Pointe Coupée.

Les autorités américaines ont d’abord invoqué les feux d’artifice du nouvel an pour expliquer la mort subite de milliers de carouges à épaulettes. Les oiseaux, stressés par le bruit, se sont écrasés contre les maisons et les arbres, a conclu le vétérinaire de l’Etat de l’Arkansas, George Badley, dans des propos rapportés par le Wall Street Journal.

C’était sans compter sur les 100000 poissons retrouvé morts dans une rivière à quelques centaines de kilomètre de Beebe le jour même. Simple coïncidence jugent les autorités. Une eau trop froide ou une maladie auraient provoqué l’hécatombe. Mais Keith Stephens, responsable de la commission Chasse et Pêche, interrogé sur CNN le jour de l’an, avoue ne pas comprendre l’origine du drame.

Les 500 nouveaux volatiles écrasés mardi en Louisiane et les autres retrouvés morts en Suède font enfler la rumeur sur le Net. Les premiers signes de la fin du monde? La toile devient fébrile. Nostradamus annonçait que l’apocalypse serait précédée d’oiseaux tombant raide morts, note le Daily News.

Le phénomène n’a pourtant rien d’extraordinaire, rappelle le Los Angeles Times. Le service géologique américain répertorie quelque 90 décès de masse d’oiseaux ou d’autres espèces depuis le mois de juin. Parmi les plus importants, 4000 oiseaux décédés près de Houston entre septembre et novembre suite à des parasites.

Des chercheurs du Centre national pour la préservation de la nature à Madison et de l’Université de Georgia ont été chargés de l’autopsie, rapporte le Daily News. Mais les résultats ne sont pas attendus avant 2 ou 3 semaines.

Le temps pour chaque internaute de développer sa propre théorie, plus ou moins extravagante: «Essai militaire»? «Phénomène atmosphérique électrique»? «Apocalypse»? Pour les scientifiques, ce n’est qu’un mouvement de panique des oiseaux qui peut expliquer un tel comportement. Or, selon des témoignages recueillis par les secours et cités par les médias suédois, des feux d’artifice ont été tirés mardi soir à Falköping en Suède.