Le «succès» du premier sommet entre les présidents russe et américain écrase toutes les autres nouvelles. Il tombe à pic pour éclipser l’annonce désagréable de la vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour les professions de service. Et celle que le vaccin Spoutnik V n’est pas parvenu à être validé par l’Union européenne.

«On ne s’est pas disputé, et c’est déjà bien» titre le quotidien le plus populaire du pays Komsomolskaïa Pravda. Il cite des experts s’accordant pour dire que «le dialogue n’a pas encore commencé, mais qu’il y avait des chances pour qu’il se tienne». Toujours flatteur envers le Kremlin, Komsomolskaïa Pravda signale que «des têtes chaudes dans nos médias ont déjà attribué au président de la Russie la victoire dans les négociations. Il était plus confiant, a répondu aux questions les plus acerbes, ce qui signifie qu’il est en position de force».