Russie

A Moscou, la stratégie de la répression échoue

Le Kremlin reste muet face à une contestation grandissante. Les arrestations, perquisitions et violences de la police ont élargi la base de l’opposition

Le mouvement de protestation des Moscovites est en phase ascendante. Entre 50 000 et 60 000 personnes se sont rassemblées hier sur l’avenue Sakharov, d’après l’organisation indépendante Compteur blanc, qui se spécialise dans le comptage des manifestants. Depuis trois semaines, le mouvement réclame de la commission électorale qu’elle autorise 53 candidats d’opposition à se présenter à l’élection du parlement de Moscou le 8 septembre prochain. Et désormais, ils exigent aussi l’arrêt de la répression.

Lire aussi: A Moscou, mobilisation record pour des «élections libres»