Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Dans Un président devrait dire ça plus souvent (Ed. Robert Laffont), Mourad Boudjellal affirme que la France de 2017 peut prendre le virage du changement.
© THOMAS SAMSON / AFP PHOTO

Analyse

Mourad Boudjellal: «Les Français peuvent accepter une société qui évolue»

L’entrepreneur Mourad Boudjellal, propriétaire du club de rugby FC Toulon, est une figure de la société civile française. Il plaide pour un sursaut hexagonal

Le titre de son livre est en soi un programme. Dans Un président devrait dire ça plus souvent (Ed. Robert Laffont), Mourad Boudjellal affirme que la France de 2017 peut prendre le virage du changement.

Le Temps: Vous faites partie des soutiens d’Emmanuel Macron dans une région dominée par le vote Le Pen. Le débat télévisé ne vous a pas traumatisé?

Mourad Boudjellal: Je connais bien ce visage de la colère et du mensonge que Marine Le Pen a montré mercredi. Dans le sud de la France, dans les stades de rugby aussi, on le croise, on le rencontre au quotidien. Une partie des Français se reconnaissent dans cette recherche permanente de coupables, au lieu de travailler ensemble à trouver des solutions. Vous voulez que je vous dise quoi? Je suis né en France. J’ai créé dans ma vie professionnelle plus de richesses, embauché plus de gens, payé plus d’impôts que Marine Le Pen. L’enjeu de ce scrutin est aussi d’exprimer cette vérité-là. Le Front national n’est pas le miroir de la société française telle qu’elle est. Il reflète avant tout l’angoisse et la peur, parfois justifiées et souvent instrumentalisées, des changements indispensables.

– Le 7 mai au soir, si Macron est élu, tout peut basculer…

– Je suis convaincu que s’il y a vite des résultats sur le front de l’emploi, une dynamique peut s’enclencher. Je ne nie pas la complexité des problèmes. Je sais combien la colère ronge ce pays, en particulier dans les quartiers populaires et dans les territoires éloignés des métropoles. Mais franchement, qui peut croire après ce que nous avons vu mercredi que Marine Le Pen a une vision capable de sortir ce pays et son économie de l’ornière? Je suis à la fois optimiste et réaliste. Il faut peu de chose pour faire souffler un vent d’espoir sur la France. Les Français peuvent accepter une société qui évolue. Mais si le nouveau président se loupe, ce sera l’apocalypse.

– Vous y allez fort. C’est donc quitte ou double dans les urnes?

– Dans quel état est le pays? Vous avez suivi cette campagne. Vous l’avez vu. La France est aujourd’hui malade de ses conservatismes et du fait qu’une partie de sa population a pour fonds de commerce de conserver en l’état un système qui ne fonctionne plus. La clé, c’est le marché du travail. Je le répète chaque jour aux partisans du FN ou de Mélenchon qui s’en prennent à moi: les patrons français sont aujourd’hui dans les starting-blocks pour embaucher, pas pour licencier.

Mais revenons à dimanche soir. Si Macron l’emporte, comme je l’espère, le message envoyé au monde sera incroyable. Nouvelles idées, changement de génération, pari politique… Ce sera déjà un grand sursaut. On peut soit descendre à la station Macron, soit prendre le train du FN qui fonce dans le mur d’une débâcle annoncée.


A lire: Un président devrait dire ça plus souvent. Avec Arnaud Ramsay (Ed. Robert Laffont)

Dossier
La France en campagne

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a