D’importantes forces du régime syrien faisaient route mardi soir vers la ville d’Alep, la deuxième du pays, où des combats opposent les rebelles à l’armée, a déclaré le porte-parole du conseil de l’Armée syrienne libre (ASL, rebelles).

«Un grand nombre de forces sont en train d’être redéployées de Jabal al-Zawiya (province d’Idlib, nord-ouest) à Alep, qui est stratégiquement plus importante», a précisé via Skype le colonel de l’ASL Abdel Jabbar al-Oqaidi. «Il y a des combats en cours à Alep», a ajouté l’officier, affirmant que le moral des forces du régime était «très bas».

De violents combats entre armée syrienne et rebelles ont éclaté mercredi à l’aube à Alep, pour le sixième jour consécutif, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Sept personnes, dont six civils, ont déjà été tuées mercredi dans des violences, selon un bilan provisoire de l’OSDH. La veille, la répression et les combats avaient fait 158 morts.

Les accrochages se déroulent dans le quartier de Boustane al-Kasr, dans le sud de la ville, et impliquent du côté des troupes régulières des hélicoptères mitraillant le secteur, selon l’ONG qui a fait état de «morts et de blessés» sans plus de précisions. D’autres combats ont éclaté à l’aube dans d’autres secteurs, notamment al-Jamiliyé (centre), près d’un siège du parti Baas au pouvoir.

Des avions militaires survolaient la ville, franchissant le mur du son, mais sans bombarder, a affirmé Rami Abdel Rahmane, président de l’OSDH. Dans la région d’Alep, la ville rebelle d’al-Bab, que l’armée tente de reprendre, était également pilonnée.

Par ailleurs, une tentative d’assaut de la prison centrale de Homs (centre) par les services de renseignement aériens et l’armée s’est soldée par «des morts et des blessés», a indiqué l’OSDH sans préciser le bilan dans l’immédiat.

Selon l’ONG, les forces du régime tentaient de mettre fin à une mutinerie qui dure depuis jeudi dernier dans des quartiers de cette prison. Cette tentative intervient au lendemain d’un assaut sur le pénitencier d’Alep qui s’est soldé par la mort d’au moins huit prisonniers. Toujours dans la ville de Homs, un rebelle a été tué par un tireur embusqué dans le quartier al-Qarabis. Dans la province d’Idleb (nord-ouest), quatre civils ont été tués dans des bombardements et des tirs à Kafar Roma.

Dans la région de Hama (centre), deux enfants ont été tués dans le bombardement de la ville de Karnaz à l’aube. Dans cette même région, 16 civils avaient péri mardi dans l’assaut de la ville de Chariaa, selon l’OSDH.

Les violences ont fait 158 morts mardi, dont 114 civils, 31 soldats et 13 rebelles. Par ailleurs, huit corps ont été retrouvés dans le quartier de Barzé à Damas, dont quatre brûlés et quatre les mains ligotées.