Le président américain a menacé de cesser de partager des renseignements avec les pays européens qui acceptent d'oeuvrer avec Huawei dans la mise en place de leur réseau 5G. Donald Trump «m'a donné des instructions pour dire clairement que toute nation qui décide d'utiliser un distributeur 5G qui n'est pas digne de confiance, met en danger notre capacité de partager des renseignements et des informations au plus haut niveau», a écrit Richard Grenell, l'ambassadeur américain en Allemagne. Il a précisé que Donald Trump l'avait appelé depuis l'avion présidentiel Air Force One pour lui transmettre ce message.

La trêve commerciale signée entre Washington et Pékin ne change rien à l’affaire: les Etats-Unis sont entrés dans une logique de confrontation systémique avec le Parti communiste chinois (PCC), la technologie et les valeurs ayant pris le relais du commerce sur ce champ de bataille. Après avoir été théorisée l’automne dernier par le vice-président, Mike Pence, lors d’un discours à Washington, la lutte contre l’«autoritarisme chinois» est relayée avec force sur le terrain des alliés européens et au sein de l’OTAN, comme en ont témoigné de multiples interventions ce week-end lors de la Conférence sur la sécurité de Munich, rendez-vous annuel des militaires et espions du monde transatlantique.

Lire aussi: Laurence Tribe: «Les Américains sont dirigés par un autocrate»