Faut-il donner la parole à Jean-Marie Le Pen? La question est encore source de débats houleux en France, où les grands médias ont longtemps boycotté l'extrême droite.

Aujourd'hui, le leader du Front national est crédité de 17% des intentions de vote. Récemment invité au 20 heures de TF1, il a eu droit dimanche sur France 5 à une édition spéciale de «Ripostes», l'émission de Serge Moati. Critiqué, ce journaliste socialiste défend sa décision: selon lui, la diabolisation de Jean-Marie Le Pen a échoué et le monde politique devrait être plus attentif aux thèses d'un homme qu'il décrit comme «sympathique, marrant et cultivé».