L’incendie de Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, avait entraîné un branle-bas de combat sécuritaire en France autour des lieux de culte, et des cathédrales en particulier. Un plan «sécurité cathédrales» de 43 pages, listant l’ensemble des «problèmes» – des alarmes au système d’évacuation des personnes – recensés par le Ministère de la culture pour les principaux monuments catholiques français, avait même, en novembre 2019, accouché de chiffres inquiétants: sur les 89 édifices concernés, seuls 13 étaient alors jugés «bien sécurisés», contre 30 «en cours de sécurisation» et 46 «confrontés à de sérieux problèmes».

Lire aussi: Un bénévole avoue avoir allumé les feux de la cathédrale de Nantes