«L’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine sont les principaux points de désaccord dans les négociations», a déclaré Sergiy Nikiforov, le porte-parole du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, dans un entretien avec Le Temps. Après trois rounds de discussions durant lesquels les négociateurs se sont directement rencontrés en Biélorussie, pour les deux premières, puis en Turquie, le 10 mars dernier, les discussions se poursuivent en visioconférence, avec des contacts presque quotidiens. «C’est un bon signe, continue Sergiy Nikiforov, que le dialogue se poursuive, mais les divergences persistent. Je suis donc modérément optimiste. Je crois cependant qu’il y a une volonté commune de trouver un accord; la preuve en est la décision partagée de prolonger les pourparlers.»