Souvent présenté comme un membre de la confrérie des Frères musulmans – ce qu’il nie – le cheikh Mohamad Hassan est l’un des prédicateurs les plus connus du petit peuple égyptien, auquel il s’adresse sur Al Rahma TV, sa propre station satellitaire…

Le Temps: Comment analysez-vous ce qui se passe aujourd’hui? Mohamad Hassan: Il existe de fortes tensions antagonistes au sein de notre société. Les exigences des manifestants de la place Tahrir sont légitimes et je suis allé le leur dire, mais en leur recommandant la prudence et la modération. L’islam recommande de parler avec respect et dignité, pas de tomber dans la violence.

– Je me suis laissé dire que vous condamnez les émeutes de ces jours… – Je crois qu’il faut aller de l’avant. Je crois que le régime doit répondre favorablement au peuple et lui donner une vie meilleure. Cependant, j’espère que le peu de violence qui ronge notre jeunesse va s’affaiblir. Autrement, tout cela va dégénérer dans un bain de sang entre musulmans et je ne le veux pas.

– Comment voyez-vous l’avenir de la société égyptienne?

– Je vois l’Egypte comme un pays calme, sûr, profitant de sa paix intérieure et faisant passer le message au monde musulman que le saint Coran et les hadith [paroles et gestes du Prophète, ndlr] sont d’abord un message de paix.

– Ce n’est pas ce que disent certains de vos coreligionnaires qui prônent le djihad et commettent des attentats en Egypte… – C’est vrai que cela existe. Mais je vous demande de juger l’islam dans son ensemble et non sur l’exemple de quelques fidèles égarés. Propos recueillis par S. D.