Proche-Orient

Netanyahou s’allie à la droite extrémiste

Fondé par des adeptes du rabbin raciste Meir Kahane, Force juive a été intégré par Benyamin Netanyahou à la coalition de droite grâce à laquelle il espère gagner les élections. Une stratégie du sauve-qui-peut alors que ses deux principaux concurrents ont fusionné leurs partis

Trente et un ans après son exclusion du parlement, l’extrême droite raciste incarnée par le parti Force juive a gagné mercredi son ticket dans la course aux sièges de la Knesset. Une promotion qu’elle doit au parti Foyer juif, qui a accepté de s’en faire une alliée en vue des élections du 9 avril. La nouvelle écœure de nombreux Israéliens, car Force juive se revendique du Kach, parti raciste et violent interdit en 1994 par l’Etat d’Israël au titre des lois antiterroristes.

Son fondateur, Meir Kahane, qui avait créé le groupuscule d’autodéfense Ligue de défense juive en 1968 à New York, a inspiré plusieurs extrémistes juifs avant et après son assassinat en 1990. Parmi eux, le tristement célèbre médecin israélo-américain Baruch Goldstein, responsable le 25 février 1994 du massacre de 29 Palestiniens en prière dans le Tombeau d’Ibrahim de Hébron, le Caveau des patriarches pour les juifs.