L’essentiel

La Suisse compte 1059 cas supplémentaires en 24 heures.

La moitié de la population de l’Union européenne est désormais complètement vaccinée.

L’Allemagne et l’Angleterre et la Suède proposeront dès l’automne une troisième dose vaccinale aux personnes les plus vulnérables.

La Guadeloupe, qui fait face à une hausse fulgurante des cas, sera reconfinée dès mercredi soir et cela pour au moins trois semaines

Wuhan, ville où l’épidémie a fait son apparition fin 2019 est touchée à son tour par une montée des cas limitée et va dépister tous ses habitants.

Retrouvez  notre suivi de la journée de lundi.


■ Vaccination obligatoire à New York pour aller au restaurant

Une preuve de vaccination sera exigée à New York pour accéder à l'intérieur des restaurants, des salles de sport et de spectacle, a annoncé le maire démocrate Bill de Blasio, faisant de sa ville la première aux Etats-Unis à créer un passeport vaccinal.

"Si vous êtes vaccinés (...), vous avez la clé, vous pouvez ouvrir la porte. Mais si vous n'êtes pas vaccinés, malheureusement, vous ne pourrez pas participer à beaucoup d'activités", a ajouté Bill de Blasio.

Ce dispositif, baptisé "Key to NYC pass", "exigera la vaccination des salariés et des clients des restaurants en intérieur, des salles de sport et des salles de spectacle", a expliqué le maire lors d'un point presse, précisant qu'il faudrait "au moins une dose" de vaccin. Le dispositif sera lancé le 16 août.


■ Washington annonce avoir distribué plus de 100 millions de vaccins

Les Etats-Unis ont expédié 111’701’000 doses à plus de 60 pays, la majeure partie via l’initiative internationale Covax mais aussi en collaboration avec des partenaires tels que l’Union africaine ou CARICOM (Communauté des Caraïbes), indique un communiqué de la Maison-Blanche.

Dans le détail, les principaux bénéficiaires à ce jour sont l’Indonésie (8 millions de doses), les Philippines et la Colombie (6 millions de doses ou plus), ou encore le Vietnam, le Bangladesh, le Pakistan et l’Afrique du Sud (5 millions ou plus). Dès la fin du mois, les Etats-Unis vont commencer à expédier les 500 millions de doses du vaccin Pfizer qu’ils ont promises à 100 pays en voie de développement.


■ Septante personnes infectées au centre d’asile fédéral de Bâle

Le centre a été placé en quarantaine jeudi après la découverte de 50 cas. Un test de masse a été effectué lundi. Il a révélé que 17 personnes supplémentaires ont été infectées, a indiqué mardi le département de la santé du canton de Bâle-Ville. Trois autres infections ont été détectées au cours du week-end.

Une personne a été hospitalisée. Les autres résidents sont asymptomatiques. Un nouveau test de masse sera effectué vendredi. Le centre dans son ensemble est placé en quarantaine.


■ L’OFSP appelle à se faire tester au retour des vacances

«L’évolution de la situation est incertaine», prévient Virginie Masserey lors de la conférence de presse de l’OFSP. Les hospitalisations augmentent mais restent à un niveau bas, en raison de la couverture vaccinale élevée chez les personnes vulnérables. Les infections actuellement surviennent surtout parmi les personnes jeunes.

La hausse des cas début juillet peut être attribuée à l’allègement des mesures en juin et au variant Delta, selon la cheffe de la section contrôle des infections de l’OFSP. La période des vacances, avec la multiplication des rencontres, augmente le risque d’infection. Raison pour laquelle l’OFSP lance une nouvelle campagne de sensibilisation: elle appelle la population à se faire tester au retour des vacances, même en l’absence de symptômes.


■ Une possible surcharge des hôpitaux en automne

La couverture vaccinale n’atteint pas 60% chez les 18-54 ans, souligne Virginie Masserey durant la conférence de presse. L’OFSP ne veut pas constituer des stocks et pourrait diminuer la fréquence des livraisons si la demande n’augmente pas et ainsi «faire profiter d’autres pays», précise-t-elle. L’OFSP craint encore une surcharge des hôpitaux en automne. Environ trois millions de personnes ne sont pas encore immunisées. «Ceux qui ne sont pas vaccinés seront infectés tôt ou tard», ajoute Virginie Masserey.

«Le vaccin reste un moyen beaucoup plus sûr de s’immuniser que l’infection. Un risque de complications avec la maladie est de l’ordre de 1000 fois plus élevé que de souffrir de complications avec le vaccin», indique l’experte.


■ Bonne protection du vaccin face au variant Delta

La protection du vaccin face au variant Delta reste bonne, même si elle est un peu diminuée. Par contre la charge virale reste la même avec le variant Delta: le risque de transmission est dans ce cas-là analogue entre une personne vaccinée ou non vaccinée.

Quant à la question d’éventuels rappels, elle est encore à l’étude: il n’est pas encore clair quand et à qui cette mesure serait destinée, poursuit Virginie Masserey. «Mais en cas de nécessité, on serait prêt.»


■ 48,3% de la population suisse a été entièrement vaccinée

Du 27 juillet au 2 août, 167’808 doses de vaccin ont été administrées en Suisse. Au total, 48,3% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées mardi sur le site de l’OFSP.

Depuis le début de la campagne de vaccination, 9’046’281 doses de vaccin ont été administrées. Au total, 4’181’144 personnes ont reçu deux doses de sérum et 683’993 jusqu’à présent une seule piqûre. En moyenne, 23’973 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a ralenti de 41%.


■ La Suisse compte 1059 cas supplémentaires en 24 heures

Aucun décès n’a été enregistré, alors que 53 malades ont été hospitalisés. Durant les dernières 24 heures, les résultats de 16’957 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 6,25%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 10’155, soit 117,47 nouvelles infections pour 100’000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 1,07. Les patients Covid-19 occupent 5,10% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 64,40%.


■ La moitié de la population de l’Union européenne complètement vaccinée

La moitié de la population de l’Union européenne est désormais complètement vaccinée contre le Covid-19, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mardi. Au total, cela représente 223,8 millions de personnes ayant reçu deux doses, une seule dose après avoir guéri ou un vaccin à dose unique.


■ Patients de la troisième vague moins âgés et souvent en surpoids

Les patients atteints de Covid-19 et placés aux soins intensifs en Suisse au cours de la troisième vague au printemps dernier étaient moins âgés que ceux des vagues précédentes. Ils étaient aussi plus souvent en surpoids, selon une étude de l’Hôpital universitaire de Zurich (USZ). Ils étaient âgés de 62 ans en moyenne, contre 66 ans pour ceux des deux vagues précédentes. Ils avaient en outre un indice de masse corporelle plus élevé et davantage de maladies préexistantes, notamment cardiovasculaires, a indiqué mardi l’USZ dans un communiqué.

Ces patients ont dans l’ensemble un peu mieux toléré le Covid-19, mais ils ont plus souvent souffert d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë que leurs prédécesseurs. Cet état potentiellement fatal laisse fréquemment des séquelles graves et une incapacité de travail prolongée, même chez des personnes jeunes.

«Les différences que nous pouvons observer dans la troisième vague dépendent vraisemblablement en grande partie de la campagne de vaccination», commente Matthias Hilty, auteur principal de l’étude, cité dans le communiqué. Les personnes âgées vaccinées sont en effet protégées des formes graves de la maladie.

Les auteurs n’excluent toutefois pas que des propriétés différentes du virus soient aussi en cause. Cette étude publiée dans la revue Swiss Medical Weekly a pris en compte les données de l’ensemble des 1829 patients placés aux soins intensifs dans un hôpital suisse pour cause de Covid-19. Sur ce total, 139 sont considérés comme faisant partie de la troisième vague, à partir du 1er février 2021.


■ La Suède table sur un rappel vaccinal en 2022 pour «une grande partie de la population»

La Suède prévoit de proposer une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 à «une grande partie de la population» en 2022, même si elle pourrait commencer par des populations vulnérables dès cet automne, ont annoncé mardi les autorités sanitaires.

La décision finale n’est toutefois pas encore prise, a annoncé l’Agence de santé publique, alors que plusieurs pays ont annoncé leur intention de proposer une dose supplémentaire face à la percée du variant Delta et aux inquiétudes sur la réduction de l’efficacité des vaccins par rapport aux mutations observées ou à venir.

«Notre évaluation est qu’il n’est pas possible d’éradiquer le virus et que le travail de vaccination devrait donc être à long terme et centré sur la réduction des maladies graves et de la mortalité», a souligné l’épidémiologiste en chef Anders Tegnell dans un communiqué.


■ La Guadeloupe reconfinée pour au moins trois semaines

L’île française de la Guadeloupe, dans les Caraïbes, va être reconfinée pour au moins trois semaines à partir de mercredi soir face à la hausse fulgurante des cas, ont annoncé les autorités locales. L’île antillaise suit le territoire voisin de la Martinique, confiné depuis vendredi soir pour trois semaines aussi.

«La nuit, le couvre-feu est strict et avancé à 20h00 jusqu’à 05h00, et dans la journée il y a des restrictions de déplacement dans une sphère de dix km autour de son domicile», a précisé le préfet Alexandre Rochatte.

L’île de la Réunion, également département français dans l’océan Indien, a été soumise depuis vendredi à un reconfinement, pour tenter d’enrayer une hausse rapide des cas de Covid. Dans ces Départements d’outre-mer les taux de vaccination sont largement inférieurs à ceux de la Métropole et les systèmes de santé locaux menacent d’être rapidement submergés.


■ Wuhan va dépister ses habitants après la réapparition de cas

La ville chinoise de Wuhan va à nouveau dépister ses habitants après la découverte de quelques cas, ont annoncé mardi les autorités locales. Trois nouveaux cas ont été confirmés lundi dans la métropole de 11 millions d’habitants, rattrapée à son tour par une flambée de la souche Delta apparue le mois dernier dans l’est du pays. Les précédents cas de Covid enregistrés dans la ville remontaient à mai 2020.

La Chine, qui a pratiquement éradiqué l’épidémie dès le printemps 2020, est confrontée depuis quelques semaines à la résurgence la plus étendue du virus depuis l’an dernier. Avec au moins 300 nouvelles infections confirmées au total en juillet dans tout le pays, ce regain de contamination reste toutefois très limité par rapport aux chiffres enregistrés dans d’autres pays.