Devant ses supporters à la Mutualité, Nicolas Sarkozy a tenu un discours empreint d’émotion et de dignité, grave et fair-play: «Mes chers compatriotes, le peuple français a fait son choix. […] la France a un nouveau président de la République, c’est un choix. Bonne chance au milieu des épreuves. Ce sera difficile. mais il y a beaucoup plus grand que nous, c’est notre pays, c’est la France».

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a déclaré porter toute la responsabilité de cette défaite. Aussi bien, a-t-il conclu, sa «place ne pourra plus être la même». Son engagement dans la vie de son pays sera différent: il s’apprête à redevenir un Français parmi les Français.

Nicolas Sarkozy a terminé son allocution sur le registre de la plus haute affectivité: «Je vous aime, merci, merci à tous».