Le président de la République a quitté l’établissement parisien à pied, entouré de médecins, qui l’ont amené vers une voiture officielle. Il leur a longuement serré la main, en compagnie de son épouse Carla, avant de quitter l’hôpital sans faire de déclaration à la presse, ont constaté des journalistes sur place.

Agé de 54 ans, Nicolas Sarkozy est resté sous surveillance cardiologique durant la nuit au Val-de-Grâce après un malaise dimanche pendant un jogging à proximité de la résidence de la Lanterne, à Versailles.

Selon l’Elysée, le chef de l’Etat a été victime d’un «malaise lipothymique d’effort soutenu par grande chaleur et sans perte de connaissance, dans un contexte de fatigue liée à une charge de travail importante».

Les examens auxquels il a été soumis depuis dimanche après-midi au Val-de-Grâce n’ont révélé ni cause ni conséquence cardiologique, neurologique ou métabolique, a précisé la présidence française dans un communiqué.

Aucun traitement médical n’a été prescrit mais Nicolas Sarkozy, mis au «repos relatif» pour quelques jours, n’ira pas mardi au Mont Saint-Michel comme son agenda le prévoyait initialement. Il présidera en revanche le conseil des ministres de mercredi – le dernier avant ses vacances et celles du gouvernement.