En tant que président de sa branche française, Nicolas Werth* sera ce samedi 10 décembre à Oslo pour la remise du Prix Nobel de la paix décerné à Memorial, la plus ancienne et emblématique ONG russe. L’historien spécialiste de la période soviétique, auteur récemment d’un court essai consacré à Poutine, historien en chef (Tracts, Gallimard), évoque pour Le Temps la «construction idéologique baroque» sur laquelle s’appuie le chef du Kremlin pour consolider son pouvoir, bafouer les droits de l’homme et justifier sa guerre en Ukraine.