Nina Khrouchtcheva, professeure en relations internationales à la New School, université privée de New York, est aussi l’arrière-petite-fille de Nikita Khrouchtchev, qui a été le dirigeant de l’URSS entre 1953 et 1964, en pleine guerre froide. A la mort de son fils Leonid pendant la Deuxième Guerre mondiale, Nikita Khrouchtchev et sa femme Nina ont adopté sa fille de 2 ans, Julia, sa mère ayant été envoyée au Goulag dans un camp de Mordovie. Cela fait donc de Nina Khrouchtcheva, également sa petite-fille par adoption. La professeure est l’auteure de plusieurs livres, dont Le Khrouchtchev perdu: un voyage dans le goulag de la mentalité russe (Tate, 2014), sur son histoire familiale. Depuis New York, elle a suivi avec attention le sommet Biden-Poutine.

Le Temps: Quelles sont les principales avancées du sommet? Vladimir Poutine n’avait-il pas déjà gagné par le simple fait qu’il ait eu lieu?