L’essentiel

En Suisse, le nombre de cas et de décès reste élevé, avec plus de 5000 nouveaux cas, 212 hospitalisations et 87 décès dénombrés jeudi par l’OFSP.

La Banque centrale européenne a, comme attendu, renforcé son imposant dispositif de soutien dans la zone euro.

Aux Etats-Unis le Covid-19 a fait plus de 3000 morts et infecté plus de 220 000 personnes en 24 heures. Plus de 106 000 malades sont actuellement hospitalisés.

Notre suivi de la journée de mercredi.


■ Pas d’accord sur l’exemption de brevet pour les vaccins

L’Organisation mondiale du commerce a échoué à trouver un accord sur une exemption des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins pour les rendre plus accessibles, un anathème pour les groupes pharmaceutiques.

Cette proposition de l’Inde et l’Afrique du Sud, soutenue par une centaine de pays selon l’ONG MSF, vise à faciliter un plus grand partage des connaissances et la démultiplication rapide des sites de production de biens médicaux urgents utilisés pendant la pandémie, tels que les vaccins.

Mais les membres de l’OMC, qui prennent les décisions par consensus, ne sont pas parvenus à un accord, a indiqué une source commerciale basée à Genève, à l’issue de la réunion à ce sujet du Conseil de l’accord de l’OMC sur les aspects des droits de propriété intellectuelle (ADPIC).

Une telle dérogation permettrait d'augmenter la production dans de très nombreux pays en développement qui en ont la capacité.

Leena Menghaney, de la Campagne d’accès aux médicaments de MSF.

Le texte prévoyait que la dérogation soit «maintenue jusqu’à ce qu’une vaccination largement répandue soit en place à l’échelle mondiale et que la majorité de la population mondiale soit immunisée».


■ Appel à la solidarité pour la santé psychique de tous

La crise du coronavirus a mis à rude épreuve la santé psychique de la population. Selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), la pandémie affecte non seulement la condition physique mais aussi le moral. Le conseiller fédéral Alain Berset s’est rendu au poste régional bernois de la Main Tendue, à l’occasion de la journée d’action pour le renforcement de la santé psychique.

Dans les locaux de la Main tendue visités par le conseiller fédéral, la demande d’aide par téléphone était très importante durant et après le semi-confinement, au printemps. L’organisation s’attend à une nouvelle augmentation des appels, en fonction des nouvelles mesures que le Conseil fédéral communiquera vendredi, a expliqué une conseillère.

Lire aussi:  «Il faut prendre soin de notre santé mentale sans se mettre une pression à ce sujet»

La restriction du nombre de personnes autorisées lors d’une fête de famille, qui rend les célébrations familiales impossibles, est particulièrement problématique pour de nombreuses personnes, d’après la Main Tendue.

Solitude

Selon des données de l’OFSP, un stress psychologique important ou une perte totale d’énergie sont des conséquences possibles de la crise sanitaire. Le sentiment de solitude a en outre été très répandu, surtout pendant le semi-confinement. Les personnes vivant seules et les jeunes entre 18 et 29 ans sont particulièrement concernés.

L’OFSP indique qu’il n’existe pas un seul et unique modèle de réponse psychologique à la crise. Par ailleurs, il semble que ce ne soient pas tant les facteurs sociodémographiques qui jouent directement un rôle, mais plutôt les conditions de vie spécifiques, comme l’insécurité professionnelle ou les problèmes financiers, selon l’office


■ Victime d’une attaque informatique, l’Agence européenne des médicaments rassure

La cyberattaque dont a été victime pendant deux semaines l’Agence européenne des médicaments (AEM) n’aura pas d’effet sur le calendrier de livraison des vaccins, a assuré sa directrice Emer Cooke.

Je peux vous assurer que cela n’impactera pas les délais prévus pour la livraison des vaccins et nous sommes entièrement opérationnels

Emer Cooke

L’AEM, basée à Amsterdam, délibère actuellement sur la délivrance d’autorisations à plusieurs vaccins contre le Covid-19. Des documents liés à Pfizer et BioNTech auraient été piratés, alors que la course à la vaccination des populations est désormais lancée sur la planète. Le groupe Pfizer a indiqué que des documents liés à la demande d’autorisation de son vaccin avaient été piratés, mais que «ni le système de BioNTech ni celui de Pfizer n'(avaient) été violés en lien avec cet incident».

L’agence, qui contrôle les médicaments de l’ensemble des 27 Etats membres de l’UE, doit rendre le 29 décembre au plus tard sa décision sur une autorisation conditionnelle de ce vaccin, déjà approuvé au Royaume-Uni, à Bahreïn et au Canada.


■ Les essais cliniques du vaccin Pfizer/BioNTech validés par une revue scientifique

Les résultats complets des essais cliniques du vaccin développé par l’alliance américano-allemande ont été publiés dans le New England Journal of Medicine, la revue médicale la plus cotée aux Etats-Unis. La revue scientifique évoque dans un éditorial un «triomphe», alors qu’un comité d’experts convoqués par l’Agence américaine des médicaments (FDA) a commencé à examiner en public les données du vaccin, dans le but de recommander ou non son autorisation de mise sur le marché.


■ Le pape adapte l’horaire de la messe de la nuit de Noël en raison du couvre-feu

La traditionnelle «messe de la nuit» de Noël, le 24 décembre, aura lieu deux heures plus tôt que d’habitude pour s’adapter au couvre-feu en vigueur en Italie, selon son calendrier de célébrations de fin d’année. Le pape François présidera cette messe dans la Basilique Saint-Pierre à partir de 19h30, au lieu de 21h30.

Cette modification permettra aux participants de rentrer chez eux avant le couvre-feu, qui démarre à 22 dans toute l’Italie. Le Saint-Siège précise que la participation physique à des messes célébrées par le pape en décembre et début janvier sera «très limitée» et se déroulera «dans le respect des mesures de protection prévues».


■ La BCE prolonge ses différents soutiens à l’économie

La Banque centrale européenne a, comme attendu, renforcé son imposant dispositif de soutien dans la zone euro, en augmentant notamment la dotation du programme d’urgence de rachats de dette. Sa principale arme, ce programme lancé en urgence en mars, a été prolongé de neuf mois jusqu’en mars 2022, et son volume de 1350 milliards d’euros (1451 milliards de francs) a été augmenté en conséquence de 500 milliards d’euros.

L’autre programme plus ancien, dénommé «QE» («Quantitative Easing», «Assouplissement quantitatif»), a lui été maintenu à son rythme actuel de 20 milliards d’euros par mois, sans donner d’horizon de temps. Pour éviter une hausse des défaillances liées à l’épidémie, les gardiens de l’euro ont par ailleurs prolongé jusqu’en décembre 2021 les vagues de prêts géants et bon marché accordés aux banques, qui devaient auparavant prendre fin en juin 2021.

Les conditions favorables accordées aux établissements pour les prêts en cours sont-elles prolongées d’un an jusqu’en juin 2022. Les établissements qui prêteront assez d’argent dans l’économie pourront emprunter à la BCE à un taux jusqu’à 50 points de base inférieur à celui du taux de dépôt, maintenu jeudi à -0,50%, son plus bas historique. Ce dernier continuera à s’appliquer aux liquidités bancaires dormant aux guichets de la BCE, faute d’être distribuées sous forme de crédits.


■ Un instantané: un automate à tests en Lettonie

A Riga, un distributeur automatique dans lequel des tests peuvent être achetés puis des échantillons rapportés a été mis en service.


■ L’aéroport de Genève accusera une perte de 130 millions en 2020

En raison de l’impact de la crise sanitaire sur le trafic aérien, l’Aéroport international de Genève essuiera une perte d’environ 130 millions de francs en 2020. Par ailleurs sur l’ensemble de l’année, la plateforme aéroportuaire anticipe une chute des passagers d’au moins 68% sur un an, ce qui correspond à 6 millions de personnes, indique l’entreprise dans un communiqué. Sur le seul mois de novembre, la baisse des passagers a atteint 90,9%.

L’aéroport a notamment eu recours au chômage partiel à partir de mi-mars. Sur la période d’avril à novembre, le niveau moyen de réduction de l’horaire de travail a atteint 28,5%. L’aéroport de Genève a réduit en 2020 ses dépenses de 22% sur un an et en 2021, il essayera de maintenir le niveau de ses charges stable par rapport à 2020, malgré une hausse anticipée du trafic. La société a également décidé d’une réduction supplémentaire des investissements de 30 millions pour l’année prochaine. Pour 2021, Genève Aéroport table en outre sur une diminution du nombre de passagers de 40 à 50% par rapport à 2019 et ne prévoit de retrouver le niveau avant-crise qu’en 2024.

Le groupe a décidé de ne pas engager de procédure de licenciement collectif à l’heure actuelle. «Si au cours de l’année 2021, la situation continuait à se dégrader faute d’une reprise attendue et qu’un plan de licenciement collectif s’avérait néanmoins incontournable», indique l’aéroport de Genève.


■ Le Biélorussie interdit les sorties du pays, l’opposition s’indigne

Le Bélarus a annoncé «suspendre les sorties du Bélarus pour les citoyens bélarusses et les étrangers qui ont un titre de séjour» dans le pays, dès le 20 décembre du fait de la pandémie, a indiqué le gouvernement. La mesure concerne les sorties via les frontières terrestres, les liaisons aériennes restant elles en place, selon la même source.

Le régime fait tout pour transformer notre pays en un nouveau goulag

Svetlana Tikhanovskaïa

Cette décision a été dénoncée par la figure de proue de l’opposition, Svetlana Tikhanovskaïa, comme visant à imposer un «rideau de fer» en Biélorussie, théâtre depuis quatre mois d’une contestation sans précédent du président Alexandre Loukachenko. Selon l’opposante, fermer les frontières vise à «cacher les crimes» de l’homme fort du pays.

A ce jour, le pays a enregistré 154 392 cas de coronavirus, dont 1238 décès, selon le ministère de la Santé.


■ En Espagne, plus de 45 000 morts en trois mois

Le nombre de personnes décédées en Espagne entre mars et mai a dépassé les 45 000, soit environ 18 000 de plus que le bilan officiel fourni par les autorités, selon un rapport de l’Institut national de la Statistique (INE) publié ce jeudi.

L’INE précise que ce total de 45 684 décès regroupe à la fois ceux pour lesquels le virus avait été identifié de manière certaine comme étant la cause (32 652) et ceux pour lesquels le Covid-19 est soupçonné d’en être à l’origine en raisons des symptômes.


■ Opération de tests de masse aux Grisons

Les tests de masse volontaires du coronavirus aux Grisons s’apprêtent à connaître un succès populaire. Mercredi, 6000 personnes se sont déjà annoncées pour l’opération menée de vendredi à dimanche dans deux vallées italophones et en Engadine. Les autorités souhaitent y attirer 20 000 des 35 000 habitants et touristes concernés. Le canton des Grisons fait figure de pionnier en Suisse en la matière. La première étape a lieu ces trois prochains jours dans 18 communes de Haute et Basse Engadine, du Val Müstair ainsi que des vallées italophones de Poschiavo et de Bregaglia. Les étapes suivantes seront menées par la suite dans d’autres régions grisonnes. Les personnes testées sont informées du résultat 20 minutes après le frottis.


■ 5041 nouveaux cas en 24 heures

La Suisse compte 5041 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). 87 décès supplémentaires sont à déplorer et 212 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 33 067 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 15,24%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 51 890. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 608,44 nouvelles infections pour 100 000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 368 695 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 2 985 976 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 5290 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 14 965.

Le pays dénombre par ailleurs 21 657 personnes en isolement et 28 309 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 183 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.


■ La hausse des infections est «préoccupante» en Allemagne

La situation reste très grave. Elle a empiré depuis la semaine dernière

Lothar Wieler

Le président de l’institut de veille sanitaire Robert-Koch s’est dit «préoccupé», alors que l’Allemagne a enregistré 23 679 nouveaux cas et 440 décès en 24 heures.


■ Les Mondiaux d’athlétisme en salle sont encore reportés

Prévus à Nanjing, en Chine, les Mondiaux en salle d’athlétisme qui avaient déjà été reportés de mars 2020 à mars 2021, sont cette fois reportés à mars 2023 en raison de la pandémie, a annoncé jeudi World Athletics. Les prochains Championnats du monde en salle devraient donc avoir lieu à Belgrade en mars 2022.

«Pour assurer la sécurité de nos athlètes et des officiels techniques, nous nous devons de prendre dûment en compte les risques liés à la présence d’un grand nombre de personnes à l’événement dans ce contexte de pandémie. Nous devons également respecter pleinement la politique de prévention du pays hôte», écrit World Athletics dans un communiqué.


■ Les détaillants se tournent vers la production suisse

La pandémie a amené de nombreux détaillants à revoir leur chaîne approvisionnement et relocaliser une partie du réseau de fournisseurs. Ce changement de cap pourrait ramener 1,5 milliard de francs de production en Suisse au cours des 12 prochains mois, selon une étude. La crise a mis en évidence certaines failles des chaînes d’approvisionnement dans le commerce de détail. En tout, 70% des 30 plus grands acteurs européens du secteur ont procédé à un examen de la situation, affirme un sondage publié par le cabinet Alvarez & Marsal, en partenariat avec Retails Economics. Dans ce panel européen, plus de la moitié (55%) a déjà commencé à diversifier son réseau de fournisseurs et une part (29%) prévoit de terminer ce processus dans les 12 mois à venir, précise un communiqué. Une maigre portion (14%) s’approvisionne déjà davantage sur son marché domestique et 42% prévoient de le faire en l’espace d’un an.


■ La chute du trafic se poursuit à l’aéroport de Zurich

L’exploitant aéroportuaire Flughafen Zürich a continué à souffrir en novembre. Le nombre de passagers locaux a fondu de 86,7% sur un an à 203 825 personnes et le nombre de personnes transitant par cet aéroport a dévissé de 94,5% à 38 782. Au total, Flughafen Zürich a recensé 245 187 passagers soit une baisse de 89%.

Le nombre de mouvements d’avions pour a sa part a baissé de 71,5% à 5660 et le nombre moyen de passagers par avion s’est inscrit à 71,1, ce qui représente une baisse de 44,3% en comparaison annuelle. Quant au taux d’occupation des sièges, il a diminué de 34,5 points de pourcentage à 41,8%. Au niveau du fret, 27 630 tonnes ont transité à cet aéroport, soit un repli de 29,5% sur un an.


■ Plus de 3000 morts en 24 heures aux Etats-Unis

Les autorités sanitaires américaines s’attendaient à une flambée des cas après les déplacements de millions d’Américains à l’occasion de la fête de Thanksgiving il y a deux semaines. Elle a bien eu lieu: les Etats-Unis ont déploré mercredi plus de 3000 morts en 24 heures et plus de 220 000 nouvelles infections. Ce niveau frôle les records, selon les données de l’université Johns Hopkins, qui font référence. La Californie, dont des régions entières se sont reconfinées en début de semaine, a enregistré à elle seule plus de 30 000 cas, un record pour un Etat sur une journée.

Le nombre de patients hospitalisés, plus de 106 000 personnes, continue lui aussi de battre des records. Depuis deux semaines, la barre des 2000 morts quotidiens est régulièrement franchie aux Etats-Unis, comme au printemps, au plus fort de la première vague de l’épidémie, qui n’est jamais vraiment retombée dans le pays.

Au total, plus de 15 millions de personnes ont contracté le Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie. Près de 290 000 personnes y sont décédées des suites de la maladie.


■ Les trains pourront circuler entre la Suisse et l’Italie

Les trains Eurocity continueront à circuler entre la Suisse et l’Italie, mais en nombre réduit. Cette solution a été convenue entre les deux pays et leurs compagnies ferroviaires respectives, ont indiqué mercredi soir les CFF.

La situation est plus compliquée pour le trafic des trains régionaux Tilo. A partir de ce jeudi, les frontaliers se rendant au Tessin pour le travail doivent changer de train à Chiasso, où s’arrêtent les lignes italiennes et suisses. Les trains Tilo reprendront toutefois le service transfrontalier dès que possible, indiquent les CFF dans un communiqué.

L’accord a été conclu entre la ministre des transports Simonetta Sommaruga et son homologue italienne Paola De Micheli, poursuit le communiqué. Des discussions supplémentaires avec les compagnies CFF, Trenitalia et Trenord ont permis de remédier à l’interruption des liaisons transfrontalières. Les lignes du Gothard et du Simplon continueront d’être exploitées par un nombre réduit de formations Eurocity. Au moins une correspondance par jour est garantie au départ de Zurich, Bâle et Genève, y compris un retour depuis Milan.


Les nouveaux cas en Suisse (par 24 heures) depuis début mai:

  • Mercredi 9 décembre: 5086.
  • Mardi 8 décembre: 4262.
  • Lundi 7 décembre (pour les 3 jours): 9809.
  • Vendredi 4 décembre: 4382.
  • Jeudi 3 décembre: 4455.
  • Mercredi 2 décembre: 4786.
  • Mardi 1er décembre: 3802.
  • Lundi 30 novembre (pour les 3 jours): 8782.
  • Vendredi 27 novembre: 4312.
  • Jeudi 26 novembre: 4509.
  • Mercredi 25 novembre: 4876.
  • Mardi 24 novembre: 4241.
  • Lundi 23 novembre (pour les 3 jours): 9751.
  • Vendredi 20 novembre: 4946.
  • Jeudi 19 novembre: 5007.
  • Mercredi 18 novembre: 6114.
  • Mardi 17 novembre: 4560.
  • Lundi 16 novembre (pour les trois jours): 12 839.
  • Vendredi 13 novembre: 6739.
  • Jeudi 12 novembre: 6924.
  • Mercredi 11 novembre: 8270.
  • Mardi 10 novembre: 5980.
  • Lundi 9 novembre (pour les trois jours): 17 309 cas.
  • Vendredi 6 novembre: 9409 cas.
  • Jeudi 5 novembre: 10 128.
  • Mercredi 4 novembre: 10 073.
  • Mardi 3 novembre: 6126.
  • Lundi 2 novembre (pour les trois jours): 21 926.
  • Vendredi 30 octobre: 9207.
  • Jeudi 29 octobre: 9386.
  • Mercredi 28 octobre: 8616.
  • Mardi 27 octobre: 5949.
  • Lundi 26 octobre (pour les trois jours): 17 440.
  • Vendredi 23 octobre: 6634.
  • Jeudi 22 octobre: 5256.
  • Mercredi 21 octobre: 5596.
  • Mardi 20 octobre: 3008.
  • Lundi 19 octobre (pour les trois jours): 8737.
  • Vendredi 16 octobre: 3015.
  • Jeudi 15 octobre: 2613.
  • Mercredi 14 octobre: 2823.
  • Mardi 13 octobre: 1445.
  • Lundi 12 octobre (pour les 3 jours): 4068.
  • Vendredi 9 octobre: 1487.
  • Jeudi 8 octobre: 1172.
  • Mercredi 7 octobre: 1077.
  • Mardi 6 octobre: 700.
  • Lundi 5 octobre (pour les 3 jours): 1548.
  • Vendredi 2 octobre: 552.
  • Jeudi 1er octobre: 550.
  • Mercredi 30 septembre: 411.
  • Mardi 29 septembre: 225.
  • Lundi 28 septembre (pour les 3 jours): 782.
  • Vendredi 25 septembre 488.
  • Jeudi 24 septembre: 391.
  • Mercredi 23 septembre: 437.
  • Mardi 22 septembre: 286.
  • Lundi 21 septembre (pour les 3 jours): 1095.
  • Samedi 19, dimanche 20 septembre: l’OFSP a arrêté de diffuser les chiffres le week-end.
  • Vendredi 18 septembre: 488.
  • Jeudi 17 septembre: 530.
  • Mercredi 16 septembre: 514.
  • Mardi 15 septembre: 315.
  • Lundi 14 septembre: 257.
  • Dimanche 13 septembre: 475.
  • Samedi 12 septembre: 465.
  • Vendredi 11 septembre: 528.
  • Jeudi 10 septembre: 405.
  • Mercredi 9 septembre: 469.
  • Mardi 8 septembre: 245.
  • Lundi 7 septembre: 191.
  • Dimanche 6 septembre: 444.
  • Samedi 5 septembre: 425.
  • Vendredi 4 septembre: 405.
  • Jeudi 3 septembre: 364.
  • Mercredi 2 septembre: 370.
  • Mardi 1er septembre: 216.
  • Lundi 31 août: 163.
  • Dimanche 30 août: 292.
  • Samedi 29 août: 376
  • Vendredi 28 août: 340.
  • Jeudi 27 août: 361.
  • Mercredi 26 août: 383.
  • Mardi 25 août: 202.
  • Lundi 24 août: 157.
  • Dimanche 23 août: 276.
  • Samedi 22 août: 295.
  • Vendredi 21 août: 306.
  • Jeudi 20 août: 266.
  • Mercredi 19 août: 311.
  • Mardi 18 août: 197.
  • Lundi 17 août: 187.
  • Dimanche 16 août 200.
  • Samedi 15 août: 253.
  • Vendredi 14 août: 268.
  • Jeudi 13 août: 234.
  • Mercredi 12 août: 274.
  • Mardi 11 août: 187.
  • Lundi 10 août: 105.
  • Dimanche 9 août: 152.
  • Samedi 8 août: 182.
  • Vendredi 7 août: 161.
  • Jeudi 6 août: 181.
  • Mercredi 5 août 181.
  • Mardi 4 août: 130.
  • Lundi 3 août: 66.
  • Dimanche 2 août: 138.
  • Samedi 1er août: 180.
  • Vendredi 31 juillet: 210.
  • Jeudi 30 juillet: 220.
  • Mercredi 29 juillet: 193.
  • Mardi 28 juillet: 130.
  • Lundi 27 juillet: 65.
  • Dimanche 26 juillet: 110.
  • Samedi 25 juillet: 148.
  • Vendredi 24 juillet: 154.
  • Jeudi 23 juillet: 117.
  • Mercredi 22 juillet: 141.
  • Mardi 21 juillet: 108.
  • Lundi 20 juillet: 20.
  • Dimanche 19 juillet: 99.
  • Samedi 18 juillet: 110.
  • Vendredi 17 juillet: 92.
  • Jeudi 16 juillet: 142.
  • Mercredi 15 juillet: 132
  • Mardi 14 juillet: 70.
  • Lundi 13 juillet: 63.
  • Dimanche 12 juillet: 85.
  • Samedi 11 juillet: 108.
  • Vendredi 10 juillet: 104.
  • Jeudi 9 juillet: 88.
  • Mercredi 8 juillet: 129.
  • Mardi 7 juillet: 54.
  • Lundi 6 juillet: 47.
  • Dimanche 5 juillet: 70.
  • Samedi 4 juillet: 97
  • Vendredi 3 juillet: 134.
  • Jeudi 2 juillet: 116.
  • Mercredi 1er juillet: 137.
  • Mardi 30 juin: 62.
  • Lundi 29 juin: 35.
  • Dimanche 28 juin: 62.
  • Samedi 27 juin: 69.
  • Vendredi 26 juin: 58.
  • Jeudi 25 juin: 52.
  • Mercredi 24 juin: 44.
  • Mardi 23 juin: 22.
  • Lundi 22 juin: 18.
  • Dimanche 21 juin: 18.
  • Samedi 20 juin: 26.
  • Vendredi 19 juin: 17.
  • Jeudi 18 juin: 17.
  • Mercredi 17 juin: 14.
  • Mardi 16 juin: 37.
  • Lundi 15 juin: 14.
  • Dimanche 14 juin: 23.
  • Samedi 13 juin: 31.
  • Vendredi 12 juin: 19.
  • Jeudi 11 juin: 33.
  • Mercredi 10 juin: 23.
  • Mardi 9 juin: 16.
  • Lundi 8 juin: 7.
  • Dimanche 7 juin: 9.
  • Samedi 6 juin: 20.
  • Vendredi 5 juin: 23.
  • Jeudi 4 juin: 20.
  • Mercredi 3 juin: 19.
  • Mardi 2 juin: 3.
  • Lundi 1er juin: 9.
  • Dimanche 31 mai: 17.
  • Samedi 30 mai: 17
  • Vendredi 29 mai: 32.
  • Jeudi 28 mai: 20.
  • Mercredi 27 mai: 15.
  • Mardi 26 mai: 15.
  • Lundi 25 mai: 10.
  • Dimanche 24 mai: 11.
  • Samedi 23 mai: 18.
  • Vendredi 22 mai: 13.
  • Jeudi 21 mai 36
  • Mercredi 20 mai: 40.
  • Mardi 19 mai: 21.
  • Lundi 18 mai: 10.
  • Dimanche 17 mai: 15.
  • Samedi 16 mai: 58
  • Vendredi 15 mai: 56.
  • Jeudi 14 mai: 50.
  • Mercredi 13 mai: 33.
  • Mardi 12 mai: 36.
  • Lundi 11 mai: 39.
  • Dimanche 10 mai: 54.
  • Samedi 9 mai: 44.