Lors d’un contrôle routier en périphérie de Bologne, des carabiniers arrêtent une voiture. A bord, deux jeunes de 20 et 25 ans expliquent aux militaires être en train de rouler vers l’aéroport. Ils ont prévu des vacances à Madrid. Les agents les dénoncent alors pour violation du dernier décret signé par le premier ministre, Giuseppe Conte, dimanche. Les deux voyageurs déçus risquent jusqu’à 3 mois de prison ou 206 euros d’amende chacun. Ils arrivaient en effet de Parme, l’une des provinces fermées.

Lire aussi: Un quart des Italiens en quarantaine pour lutter contre le coronavirus