Les avions de l'armée chinoise ont effectué, dimanche, 39 incursions dans la zone de défense aérienne de Taïwan - qui englobe une zone beaucoup plus vaste que l'espace aérien de Taïwan et recoupe une partie de la zone d'identification de défense aérienne de la Chine -, selon le gouvernement de l'île, la plus importante incursion quotidienne depuis octobre. Parmi ces incursions, figuraient 24 chasseurs J-16, 10 chasseurs J-10 et un bombardier H-6 à capacité nucléaire.

Le ministère taïwanais de la Défense a indiqué, dans un communiqué publié dimanche soir, qu'il avait fait décoller ses propres avions pour suivre les 39 avions chinois qui avaient pénétré dans la zone d'identification de défense aérienne (Adiz) de Taïwan.

A lire: Incursion record de 38 avions militaires chinois dans l'espace aérien de Taiwan

Le ministère taïwanais de la Défense a commencé à rendre publiques ces incursions d'avions de guerre chinois dans l'Adiz en septembre 2020 et l'AFP a constitué une base de données rassemblant les détails de ces vols, qui ont augmenté en taille et en fréquence. Le dernier trimestre 2021 a été marqué par un pic de ces incursions. Le mois d'octobre reste le plus actif avec 196 incursions, dont 149 en quatre jours seulement, alors que Pékin célébrait sa fête nationale.

Flotte vieillissante de l'armée de l'air taïwanaise 

Taïwan a enregistré 969 incursions d'avions de guerre chinois dans sa zone de défense aérienne en 2021 selon la base de données compilée par l'AFP, plus du double des quelque 380 effectuées en 2020.

L'opinion: Ukraine, Taïwan et les lignes rouges de 2022

L'armée de l'air taïwanaise a subi une série d'accidents mortels ces dernières années, sa flotte vieillissante étant maintenue sous pression par la Chine. L'armée de l'air a temporairement cloué au sol sa flotte de chasseurs F-16 au début du mois après que l'un de ses F-16V, ses avions de combat les plus avancés, s'est écrasé en mer lors d'une mission d'entraînement, tuant un pilote.