Le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, sous le feu des critiques, a promis lundi plus de transparence sur les activités et la composition du Conseil, appelant les Libyens à la patience.

«Le CNT va activer son site internet, donner la liste de ses membres et publier leurs curriculum vitae et va rendre publiques toutes ses activités», a déclaré M. Abdeljalil au cours d’une conférence de presse.

«Je veux rassurer les Libyens: avec de la patience, beaucoup de choses vont être réalisées», a-t-il ajouté, au moment où des dizaines de jeunes se rassemblaient à Benghazi, dans l’est du pays, pour dénoncer le manque de transparence du CNT et l’indulgence de son président.

L’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) s’était dite dimanche préoccupée par le «manque de transparence» des nouvelles autorités libyennes, en particulier au sujet des lois adoptées pendant la période de transition.