Un des tirs a provoqué des dégâts dans un bâtiment vide dans le secteur d’Eskhol. L’armée israélienne s’est pour sa part abstenue de lancer durant la nuit de dimanche à lundi de nouveaux raids aériens dans la bande de Gaza, a indiqué un porte-parole militaire.

Les tirs de roquettes sont intervenus alors que les principaux mouvements palestiniens à Gaza sont parvenus dimanche à un «accord informel» de trêve dans leur confrontation avec Israël, selon le Hamas.

Selon un responsable du Hamas, la trêve devrait être annoncée officiellement lundi. Mais d’ores et déjà, la police (du Hamas) a «reçu dimanche soir pour consigne de stopper les tirs» contre Israël, a-t-il souligné.

Cette annonce est survenue à la suite de contacts intensifs, conduits notamment par l’intermédiaire de l’Égypte en vue de parvenir à une accalmie. Plus de 100 projectiles se sont abattus sur le territoire israélien depuis le début de ce cycle de violence jeudi dernier, mais les tirs ont baissé d’intensité depuis dimanche après-midi.