La Pologne, qui se prépare aux funérailles de son président Lech Kaczynski, dimanche à Cracovie, est décidée à maintenir cette date malgré le trafic aérien perturbé en Europe qui risque d’empêcher la venue de nombreux dirigeants étrangers attendus pour cette cérémonie. «La volonté de la famille est qu’en aucune circonstance la date des funérailles ne soit modifiée», a déclaré devant la presse le directeur adjoint de l’office de la présidence, Jacek Sasin. «Le respect pour les défunts et pour tous ceux qui sont engagés dans les préparatifs ne permet aucun changement ou modification» au programme prévu, a-t-il ajouté.

La Pologne a fermé vendredi jusqu’à nouvel ordre la quasi-totalité de son espace aérien, en raison du nuage de cendres venu d’Islande à la suite d’une éruption volcanique. Elle a fermé notamment l’aéroport de Cracovie (sud), où sont attendues dimanche près de 80 délégations étrangères, dont les présidents américain Barack Obama et russe Dmitri Medvedev, pour les obsèques du président et de son épouse Maria Kaczynska, morts le 10 avril dans une catastrophe aérienne près de Smolensk en Russie. Le président français Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel et le président de l’UE Herman Van Rompuy, ainsi que le président afghan Hamid Karzaï, doivent aussi être présents, aux côtés d’une quarantaine de présidents, Premiers ministres et têtes couronnées, ainsi que d’un grand nombre de ministres.

En raison des perturbations du trafic aérien, M. Sasin avait estimé dans un premier temps qu’un report des obsèques était une «option sérieuse». Selon M. Sasin, aucune délégation n’a pour l’instant annulé son voyage en Pologne. Après la fermeture de l’espace aérien belge et polonais, le président du Parlement européen Jerzy Buzek a décidé de venir en Pologne en voiture, a rapporté l’agence PAP.

Sans tenir compte du nuage de cendres, les préparatifs se poursuivaient vendredi en Pologne. Samedi, un cérémonie nationale aura lieu à midi dans la capitale polonaise, sur la place Pilsudski, lieu habituel des grands rassemblements, dont des messes papales. Les autorités attendent plusieurs centaines de milliers de personnes. Les obsèques du couple présidentiel auront lieu à la basilique Notre-Dame, sur la place du Marché, dans le centre historique de Cracovie, puis à la cathédrale du Wawel, panthéon des grands hommes de Pologne, qui jouxte le château des rois de Pologne.