Obama tend la main à la nouvelle majorité

Le président américain Barack Obama s’est dit déterminé mercredi à coopérer au cours des deux prochaines années avec ses adversaires républicains, dont il a reconnu la victoire éclatante la veille lors des élections de mi-mandat. «Le message retentissant de cette élection et des dernières élections est que nous devons agir», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche. «Les affiliations partisanes ne sont pas importantes.»

Le président américain a annoncé qu’il demanderait formellement au Congrès de débattre d’une autorisation de recours à la force contre le groupe Etat islamique, une initiative réclamée cet automne par les élus des deux partis. Le démocrate, tout en reconnaissant que ses priorités n’avaient guère de chances d’être adoptées par le nouveau Congrès, a affirmé que les deux partis pourraient trouver un terrain d’entente dans deux domaines: les infrastructures et le soutien aux exportations américaines.

Le président a également appelé une nouvelle fois le Congrès à adopter une réforme du système d’immigration, sur le modèle de la loi adoptée par le Sénat l’an dernier, mais que les républicains de la Chambre avaient enterrée. Mais il a réitéré sa détermination à agir par décrets d’ici à la fin de l’année dans ce domaine.