Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Roberto Azevedo, président de l'OMC, à Buenos Aires
© AFP/ Eitan Abramovich

Libre échange

OMC: Azevedo veut une «flexibilité» américaine à la ministérielle

«J'évite de montrer du doigt», a affirmé devant la presse le chef de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à quelques heures de la cérémonie d'ouverture

Les membres de l'OMC doivent faire preuve de «flexibilité» à la ministérielle face à leurs divisions. Le directeur général Roberto Azevedo a dit dimanche à Buenos Aires qu'il lancerait ce message au représentant américain au commerce Robert Lighthizer, selon l'ATS.

A lire aussi: Les pays les moins avancés attendent beaucoup de la prochaine Conférence ministérielle de l'OMC

«J'évite de montrer du doigt», a affirmé devant la presse le chef de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à quelques heures de la cérémonie d'ouverture. «Nous avons besoin d'un effort collectif pour tenter de dépasser les problèmes», a-t-il dit avant une rencontre avec M. Lighthizer.

Il y a quelques semaines, M. Azevedo avait admis que l'OMC ne constituait pas la priorité actuelle des Etats-Unis. A Buenos Aires, il a répété que le blocage américain de la juridiction d'appel de l'institution est «extrêmement préoccupant». Il appelle les Etats à réaffirmer «l'importance du système multilatéral pour le commerce et l'économie".

«Décalages importants»

Mais les membres sont pour le moment divisés et aucune avancée majeure n'est attendue à Buenos Aires. «Les décalages sont importants. C'est souvent le cas au moment de débuter les ministérielles», selon M. Azevedo.

A lire aussi: Washington menace d'abattre un pilier central de l'OMC

De son côté, la présidente de la ministérielle, l'ex-cheffe de la diplomatie argentine Susana Malcorra, a garanti que «nous tenterons de progresser partout où c'est possible». Soit pour des décisions, soit pour un programme de travail. «Il est même possible pour que nous nous mettions d'accord pour parler des sujets du 21e siècle comme le commerce électronique, comme le souhaite la Suisse», a-t-elle dit.

La délégation suisse est emmenée par le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Les 164 membres de l'OMC seront réunis jusqu'à mercredi au moins en Argentine.

Refoulement d'ONG

Par ailleurs, quelque 40 membres de plus d'une dizaine d'ONG se sont vus refuser un accès à la ministérielle, a précisé dimanche la présidente de la réunion, l'ex-cheffe de la diplomatie argentine Susana Malcorra, selon l'ATS. Deux d'entre eux, qui ont tenté malgré tout d'entrer sur le territoire argentin, ont été refoulés vers d'autres pays sud-américains. L'un a été autorisé à revenir, selon des avocats.

Officiellement, Mme Malcorra avait mentionné des appels à la violence sur les réseaux sociaux pour expliquer cette situation jamais observée auparavant. «Rien ne pourrait être plus éloigné» de la réalité, a rétorqué la coordinatrice de plus de 250 ONG de 50 pays, Deborah James.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a