Invité à commenter les auditions de la commission parlementaire sur l'attaque du Capitole, John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale sous l'administration Trump a assuré mardi avoir lui-même «participé à la planification de coups d'Etat» en dehors des Etats-Unis. Il n'a pas précisé de quels coups d'Etat il parlait.

Retour de vacances pour la commission spéciale qui enquête sur l’attaque du Capitole du 6 janvier 2021 et nouvelle audience publique. Cette fois, c’est le rôle de groupes d’extrême droite comme les Oath Keepers ou les Proud Boys qui a été passé à la loupe, avec les témoignages de deux insurgés. Mais la commission a d’abord diffusé des extraits d’une récente audition d’un avocat-conseil de Donald Trump, Pat Cipollone. Alors que Trump s’obstinait à contester sa défaite, à évoquer des «fraudes massives» et un «scrutin volé», Pat Cipollone a admis avoir, vers la mi-décembre 2020 déjà, parfaitement compris qu’il n’y aurait aucune «preuve» permettant d’inverser les résultats de l’élection présidentielle.