La guerre contre l’Etat islamique se joue aussi sur les réseaux sociaux. Comme à l’issue des attaques du mois de janvier contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, le collectif Anonymous s’attaque aux comptes djihadistes en ligne. Objectif: forcer le réseau social à les supprimer.

En mars dernier déjà, le groupe d’hacktivistes anonymes avait publié une liste de 9200 comptes Twitter en lien avec l’Etat islamique. Dans un texte l'accompagnant et publié sur Medium, Anonymous expliquait: «Plus ces comptes attireront l’attention, plus il y aura de chances pour que Twitter décide d’agir et de les supprimer.» Si Twitter s’exécute, cela aurait «un sérieux impact dans la capacité de l’EI à déployer sa propagande et recruter de nouveaux membres». Cette initiative s’inscrit dans l’opération #OpISIS visant à nuire à la présence djihadiste sur Internet. Anonymous invite la twittosphère à partager cette liste et signaler des comptes.