De nombreux dirigeants de grandes entreprises, des magnats de la finance et des leaders politiques ont confirmé leur participation au «Davos du désert» qui s'ouvre mardi à Ryad, en contraste avec l'édition précédente largement boycottée après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Des dirigeants de grandes banques, de sociétés de gestion d'actifs et de fonds souverains de nombreux pays figurent sur la liste des invités du Future Investment Initiative (FII) qui va se dérouler en Arabie saoudite pendant trois jours.

Lire aussi: A Riyad, le «Davos du désert» veut tourner la page Khashoggi

En 2018, plusieurs annulations

L'année dernière, une foule de chefs d'entreprise et de dirigeants politiques avaient annulé leur participation à la conférence à la suite du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi par un commando venu de Ryad au consulat de son pays à Istanbul.

Mais le FII semble s'être redressé pour son édition 2019, attirant de nouveau les grands noms de l'élite mondiale des affaires et de la finance. Parmi les participants et les conférenciers figurent les PDG de Blackstone Group et de SoftBank Group, deux sociétés de gestion d'actifs de premier plan.

Les présidents des fonds souverains du Koweït, des Émirats arabes unis, de Singapour et de la Russie figurent également sur la liste des participants.

Les hauts dirigeants de Bank of America et de JPMorgan Chase, tous deux travaillant à l'introduction en Bourse du géant pétrolier saoudien Aramco, figurent sur une longue liste de représentants du secteur bancaire invités au forum.

Lors de l'édition 2018: Selfies et sourires au «Davos du désert» malgré l'affaire Khashoggi

Narendra Modi et Jair Bolsonaro seront présents

Le premier ministre indien Narendra Modi et le président brésilien Jair Bolsonaro, qui dirigent deux des principaux pays émergents, s'adresseront aux participants du FII. Le président de la Confédération Ueli Maurer, en tournée dans la région participera au Forum mardi.

Le roi Abdallah II de Jordanie et quatre dirigeants africains prendront également la parole au sommet, selon le programme officiel de la conférence.

Une forte présence américaine

Le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, dirigera une délégation de haut niveau qui comprend le ministre de l'Energie Rick Perry et Jared Kushner, gendre et conseiller du président Donald Trump. Jared Kushner sera l'hôte d'une séance spéciale consacrée à l'avenir des États-Unis.

Le FII, qui en est à sa troisième édition, a été lancé par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane dans le but de promouvoir son plan de diversification économique "Vision 2030" et d'attirer les investissements étrangers nécessaires pour préparer le premier exportateur mondial de brut à une ère post-pétrole.

Les sujets abordés sont variés, allant de l'avenir de l'économie mondiale et des investissements aux objectifs de développement durable de l'ONU, en passant par le sport, le divertissement et l'espace.