Cinq ans après les «Panama Papers», les «Pandora Papers» révèlent comment un système financier parallèle s’adapte en permanence pour profiter encore et toujours aux plus riches et aux plus puissants de ce monde. Il s’agit tout simplement de la plus grande enquête de l’histoire du journalisme. Collaborative et menée sous l’impulsion du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), elle a mobilisé 151 médias internationaux. Plus de 600 journalistes ont dépiauté près de 12 millions de documents confidentiels. Transmis par une source anonyme à l’ICIJ, ils proviennent de 14 cabinets spécialisés dans la création de sociétés offshore dans les paradis fiscaux, tels que les îles Vierges britanniques, le Panama, les Seychelles, Dubaï, ou encore Singapour. Chefs d’Etat, milliardaires ou personnalités publiques: des centaines de personnes sont incriminées dans ces révélations. Le Temps a retenu six enquêtes, provenant de la première salve de révélations.